Histoire

D’où est né le projet “Des Racines pour Grandir”?

Le projet Racines est né du constat que les jeunes sont de plus en plus en difficulté d’apprentissage.

Le manque d’ancrage dans leur propre histoire semble en être une des raisons. Le portait de la famille a bien changé. D’autres modèles se sont développés tels que les familles recomposées, les familles monoparentales, homoparentales, les familles issues de l’immigration ou de la mixité sociale. Ces vécus, s’ils ne sont pas abordés en famille, peuvent amener l’enfant à se questionner sur son identité.

Le manque de réponses et de repères peut être source de blocages pour les apprentissages, pour se sentir respecté et reconnu, pour se construire un projet de vie, trouver sa place plus tard dans la société.Ces liens, rompus, éloignés, passés sous silence, peuvent générer un tel mal-être que les enfants ont du mal à se rendre disponibles à leur mission d’écolier, libres d’enrichir tout leur potentiel.

De ce projet, créé et mené par Vinciane Hanquet auprès de ses élèves de l’enseignement fondamental, est née l’ASBL Des racines pour grandir. Une dizaine d’animatrices (professeurs, psychologues, assistantes sociales…) ont rejoint l’enseignante dans sa démarche. Celle-ci, en perpétuel cheminement, s’inscrit dans une société en constante évolution.

Depuis ses débuts, plusieurs centaines d’élèves du fondamental et de l’enseignement secondaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont vécu le projet en classe.